A propos

A PROPOS

Ayant étudié les arts-graphiques aux Beaux-Arts de Perpignan, j’ai travaillé en tant que graphiste freelance tout au long de ma vie. Je suis partie vivre aux États-Unis dans les années 90 où j’ai vécu pendant plus de deux décennies. Ayant eu un attrait très prononcé pour la photo, je m’y suis lancée professionnellement en 2006. J’ai participé à des salons d’art et exposé dans quelques galeries autour de Washington DC. J’ai reçu des récompenses pour mon travail sur le thème du recyclage. Je vis maintenant à Montpellier depuis 2014.

LA SÉRIE RECYCLAGE : “You See Trash, I See Art!”
Je me suis intéressée aux milieux urbains et industriels, beauté ou décadence offrant un intérêt artistique. Étant sensible à l’environnement, j’ai voulu en extraire un thème et me suis concentrée sur un travail particulier : immortaliser les compressions dans les usines de recyclage (tâche difficile à accomplir due à une sécurité très stricte des sites). Nos objets de tous les jours aplatis, de la matière brute écrasée offrant des compositions et des combinaisons de couleurs qui ressemblent à des peintures abstraites. Empreinte momentanée du cercle continu de la masse qui s’apprête à se faire un nouveau lifting : vous voyez des déchets, je vois de l’art !

Malgré le côté artistique, fruit d’une société de consumérisme produisant une énorme quantité de déchets, le recyclage est en lui-même très énergivore. Seule, notre manière de consommer peut influencer la réduction du gaspillage et la réduction de l’épuisement des resources naturelles…

L’URBEX (Exploration Urbaine)
Outre l’exaltation de pénétrer dans ces lieux insolites, la monumentalité industrielle me fascine. Explorer ces sites abandonnés offre une trace mystérieuse du passé où on s’abandonne à imaginer ce que cela pouvait être. Des usines désertées aux ambiances sombres, des machines rouillées, des murs décrépis, un univers révolu qui tient à peine debout… Les structures métalliques ne résistant pas au vent, leurs grincements ressemblent à des longs chants d’adieu… Ces friches industrielles sont remplies d’âme et un témoignage visuel de leur déclin garde leurs histoires en mémoire…